Des chercheurs de l’université de Monash en Australie ont mis au point un prototype de batterie au lithium-soufre (Li-S) qui serait deux à cinq fois plus performante que les batteries actuelles, moins onéreuse et plus simple à fabriquer. Mais il reste plusieurs obstacles à surmonter.Les accumulateurs au lithium-soufre ne sont pas une nouveauté : cela fait plusieurs années que des chercheurs ont découvert leur haute densité énergétique. Mais ils présentaient un inconvénient majeur : leur courte durée de vie. L’électrode au soufre se brisait régulièrement par manque de résistance lors des charges et décharges. Pour remédier au problème, Matthew Hill, Mahdokht Shaibani et Mainak Majumder, chercheurs à l’Université de Monash à Canberra , ont redessiné les liaisons entre les particules qui constituent la cathode de soufre. En s’inspirant d’une technique employée dans la fabrication de détergents en poudre, ils sont parvenus à permettre à ces particules de mieux gérer des charges élevées sans perdre en stabilité, et à améliorer ainsi la résistance des électrodes à se fissurer.Le lithium-soufre : solution d’avenir ?C’est notamment ce qui explique pourquoi, depuis plusieurs années, les recherches sur la technologie lithium-soufre (LSB) s’intensifient.En janvier dernier, nous avions déjà évoqué les progrès considérables réalisés par une équipe de chercheurs de l’université de Monash en Australie.De nombreux problèmes restaient à résoudre : faible durée de vie des cellules, instabilité des électrodes, et formation de dendrites sur les anodes. Mais aujourd’hui, ces obstacles sont en passe d’être surmontés.Des chercheurs de l’Institut des sciences et technologies de Daegu Gyeongbuk (Corée du Sud) ont développé une structure hôte appelée « silice mésoporeuse ordonnée en plaquettes (pOMS) ». Cette structure permet d’utiliser un oxyde métallique peu coûteux et abondant, la silice, pour attirer les polysulfures de lithium solubles (LiPS) qui se forment à la cathode. Les LiPS atteignaient facilement l’anode et dégradaient progressivement la capacité de la batterie. Grâce à la silice, les LiPS peuvent désormais être piégées à la cathode.Selon le professeur Jong-Sung Yu, qui a dirigé les études, « la structure de la silice retient clairement beaucoup plus de soufre pendant les cycles, et cela se traduit par une stabilité plus importante sur pas moins de 2000 cycles ».Ces résultats pourraient conduire à une véritable révolution dans la fabrication des batteries au soufre, et ouvrent le champ des possibles en matière d’autonomie des véhicules propres, y compris des avions électriques.

Commentaires

Commenter en tant que Cooperation Planet

Cooperation Planet

26 octobre, 11:24  · S’engager vers le Zéro carbone en Ville.Cela passe par :- la mise à niveau des logements . 28% c’est la part du bâtiment dans les émissions de CO2 et elles sont dues à 80% aux fuites thermiques des chauffages et climatisations. Cela nécessite d’y consacrer chaque année 20 Milliards d’euros ( un million de logements à rénover par an). L’incitation des foyers aisés par les économies d’énergie et La prime Renov qui aide les foyers modestes à réaliser ses travaux va relancer l… Afficher la suite

Touchez plus de personnes avec cette publicationD’autres personnes boostent des publications telles que « S’engager vers le Zé… » pour toucher plus de monde. Boostez cette publication.2 partages

Commentaires

Commenter en tant que Cooperation Planet

Cooperation Planet

18 octobre, 17:54  · Le premier défi de notre charte des 8 défis planétaires est le respect des droits de l’homme sur notre planète , et notamment l’article 19 : Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. La France est le pays précurseur des droits de l’ho… Afficher la suite

Touchez plus de personnes avec cette publicationD’autres personnes boostent des publications telles que « Le premier défi de n… » pour toucher plus de monde. Boostez cette publication.

Commentaires

Commenter en tant que Cooperation Planet

Cooperation Planet

12 octobre, 09:17  · Une association Française Earthwake développe la première machine permettant de recycler les déchets plastiques en carburant.plus de 8 millions de tonnes de plastiques ménagers continuent de se déverser chaque année dans les océans, en provenance à 80% des terres émergées !Basée sur la pyrolyse, une combustion sans oxygène bien connue, la Chrysalis est la première machine permettant de recycler les déchets plastiques en carburant, dans un format réduit, mobile, et pour un… Afficher la suite

Touchez plus de personnes avec cette publicationVous pourriez toucher jusqu’à 1 384 personnes par jour en boostant votre publication pour 10 €.3 commentaires4 partages

Commentaires

Commenter en tant que Cooperation Planet

Cooperation Planet

25 septembre  · Chers amis, malgré ce contexte sanitaire compliqué ne baissons pas la garde sur les défis planétaires . Ceux ci peuvent nous créer des problèmes bien plus graves dans les années à venir .Forte d’une cinquantaine d’adhérents, notre association a créé 9 groupes de réflexion et d’actions sur les thèmes de l’agroécologie, la transition énergétique, la gestion des déchets , l’économie circulaire et l’anti gaspillage, la mobilité propre, l’éducation à l’environnement, la santé et… Afficher la suitecoooperationplanet.orgwww.coooperationplanet.org

Commentaires

Commenter en tant que Cooperation Planet