Près de 2,1 milliards d’êtres humains n’ont toujours pas accès à l’eau potable. 4,5 milliards de personnes ne disposent pas non plus de services d’assainissement dignes et sécurisés. Résultat, l’eau insalubre tue chaque année 2,6 millions d’êtres humains, dont une majorité d’enfants, du fait des maladies hydriques telles que la diarrhée et le choléra.

Selon des estimations, 40 % de la population mondiale sera confrontée aux pénuries d’eau d’ici 2050. Les tensions déjà existantes entre usagers de l’eau, voire entre pays, vont maintenant s’aviver et risquent de se transformer en confrontation.

En juillet 2015, l’Assemblée Générale des Nations Unies a lancé, à l’unanimité de 195 Etats signataires, les Objectifs de Développement Durable (ODD) pour vaincre la pauvreté dans le monde. Parmi les 17 ODD, l’Objectif 6 vise à garantir l’accès de tous à l’eau potable et à l’assainissement d’ici 2030. Or, dans le Rapport UN Water 2018, les Nations Unies reconnaissent elles-mêmes que ‘’le monde n’est pas sur une bonne trajectoire pour atteindre les ODD d’ici 2030 ».

Le financement nécessaire pour réaliser l’accès universel à l’eau potable et à l’assainissement d’ici 2030 s’élève à 114 Md$ par an. C’est trois fois plus que les investissements actuels !