La destruction de la forêt observée lors de la première quinzaine de mai a doublé par rapport à la même période en 2018, quand l’abattage illégal de ses arbres avait déjà atteint un niveau record.
L’équivalent de 7 000 terrains de football a été détruit dans l’Amazonie brésilienne en seulement deux semaines : les tronçonneuses continuent de faire des ravages à un rythme toujours plus effréné.
C’est ce qui ressort des chiffres officiels pour la première quinzaine de mai, dont le journal Estado de São Paulo se fait l’écho : pendant cette période, la région a ainsi perdu 19 hectares par heure de forêt protégée, soit un total de 6 800 hectares environ.
Ces données “sont les pires du mois en une décennie”, “le double de ce qui avait été enregistré à la même période en 2018”, s’alarme le quotidien.
Source le courrier international
La déforestation continue à un rythme accéléré. Comment faire comprendre à ses dirigeants sans scrupules d’arrêter cette folie pour notre planète ? Le seul moyen est de faire pression sur ces pays en arrêtant le commerce du soja ou d’autres cultures intensives avec eux et les aider en valorisant leurs forêts primaires. Les dirigeants européens peuvent agir en ce sens avec le soutien des citoyens .