Les derniers évènements dramatiques de feux de forêt en Amazonie , mais aussi en Afrique et en Sibérie démontrent une fois de plus toute l’importance d’une coopération internationale pour lutter contre le réchauffement de la Planète et la déforestation à grande échelle pour nourrir l’élevage intensif. Nous sommes à des milliers de kilomètres et pourtant nous sommes impactés par ces catastrophes mais nous sommes aussi en partie complice de ces déforestations en nous approvisionnant du soja pour nos élevages d’animaux.
Depuis quelques dizaines d’années nous avons décuplé notre consommation de viandes avec des conséquences néfastes pour notre santé , pour le bien être animal , et le dérèglement climatique.
Nous ne pouvons pas nourrir 10 milliards d’habitants avec la consommation journalière de viandes sans risque notable de pénurie d’eau , de déforestation massive et de destruction de la biodiversité.
La seule solution viable est un changement profond de nos habitudes alimentaires en privilégiant le végétal ( légumes , fruits, céréales , légumineuses). Consommer deux ou trois fois par semaine des protéines animales ( viandes, charcuterie, poissons) est largement suffisant pour être en bonne santé tout en permettant de conserver nos forêts.
Stoppons cet élevage intensif inhumain et favorisons les petites fermes locales. Nous contribuerons aussi au développement de l’emploi dans nos campagnes et la préservation de la biodiversité.
www.cooperationplanet.org