Les causes du déclin de notre Ecosytème.

Les causes du déclin de notre Ecosytème.

Nous savons aujourd’hui que nous avons perdu 40% des espèces animales et végétales depuis un demi-siècle.
1 million d’espèces risquent encore de disparaître d’ici 20 à 30 ans. Bien sûr que le réchauffement climatique est un facteur majeur de ce déclin de la biodiversité mais il n’est pas le seul . Le point majeur est l’exploitation des terres qui détruit les espaces pour nourrir les êtres humains et les animaux d’élevage, la pression démographique qui empiète de plus en plus sur les forêts , les espaces naturels , notre exploitation trop forte sur les espèces animales.
Tout cela demande de notre part un changement dans nos comportements alimentaires ( limiter la consommation de protéines animales pour limiter les terres de culture et l’impact sur la déforestation et les océans), changer nos modèles d’habitat pour intégrer la biodiversité , limiter la démographie dans certains pays, prendre en compte dans l’éducation notre ecosystème local et comment le protéger, changer notre modèle d’agricuture pour supprimer très vite la chimie qui détruit notre biodiversité.
Nous ne survivrons pas si une grande partie de notre ecosystème disparaît. Nous faisons entièrement partie de cet ecosystème et toutes les espèces ont une fonction pour l’harmonie de notre planète.

Pour notre santé , notre planète et le bien être animal , consommez essentiellement des produits végétaux ( au moins 80%).

Pour notre santé , notre planète et le bien être animal , consommez essentiellement des produits végétaux ( au moins 80%).

Pour notre santé avant tout : Il est établi par des études scientifiques qu’une alimentation quotidienne de viandes ,poissons , charcuterie , produits transformés accroît vos risques de développer des maladies cardio-vasculaires, cancers, …
Pour notre planète: avec l’augmentation de la population , il devient impossible de nourrir tous les terriens avec un élevage intensif et une consommation importante de viandes. la surpêche actuelle va vider nos océans d’ici 2050.
L’élevage émet autant de gaz à effet de serres que les émissions du secteur du transport ( 14% des émissions).
L’élevage consomme énormément d’eau , 100 fois plus pour un kilo que la plupart des végétaux.
L’élevage est responsable de 80% de la destruction de la forêt amazonienne et bien d’autres forêts.
L’élevage favorise aussi l’antibiorésistance.
En consommant moins de viandes et uniquement dans des fermes eco responsables , nous allons réduire la souffrance animale ( 82% des 800 millions de poulets sont élevés sans accés à l’extérieur , 68% des poules pondeuses sont élevés en batterie, 95% des 25 millions de cochons sont élevés sur un sol bétonné).
Ce geste de limiter la consommation de produits animaux à 2 ou 3 fois par semaine est sans doute le geste le plus simple et le plus utile pour vous , nos animaux et la Planète.

Restauration de la biodiversité dans les collines d’Aubagne

Restauration de la biodiversité dans les collines d’Aubagne

Vendredi matin, une première à Aubagne, à l’initiative de l’association Trésor de nature avec le financement des entreprises du parc Napollon , de la zone des Paluds et du pôle Alpha à Aubagne et le soutien actif de la ville d’Aubagne et de l’ONF , 2000 bombes de graines (Chêne Vert, chêne blanc, arbousiers, thym, cistes, etc) ont été planté sur 2 hectares dans les 230 ha de collines qui ont brûlé le 18 août 2017. Nous avons été heureux de soutenir et de participer à cette belle action de restauration de la biodiversité. Souhaitons que d’autres initiatives auront lieu dans les prochains mois dans la région.

Consommons moins de viandes

Consommons moins de viandes

C’est sans doute un des gestes écologiques les plus plus puissants. La production d’un kilogramme de boeuf nécessite 15500 litres d’eau ( seulement 130 litres d’eau pour un kilogramme de carottes par exemple).
L’élevage est responsable de 15% des gaz à effets de serre ( plus important que le secteur des transports ou de l’industrie). C’est la première cause de déforestation , qui en plus de contribuer au réchauffement climatique , a des conséquences majeures sur l’extinction des espèces animales et végétales.
Les céréales mangées par un boeuf permettraient de servir 18000 repas , alors que les 200 Kg du boeuf ne permettent de servir que 1500 repas. La consommation excessive de viandes menace la sécurité alimentaire d’une population mondiale qui va croître encore de 25% d’ici la fin du siècle, en utilisant trop de terres cultivables.
En France , en diminuant d’un tiers notre consommation de viande, nous économiserions plusieurs dizaines de milliers de Km2 de terres cultivables.
D’autre part , la consommation excessive de viandes a des effets nocifs sur la santé . 10% d’augmentation de tous les cancers pour une consommation journalière. Mais aussi plus on consomme de viandes , plus on a de risques de surpoids, de diabète, de maladies neurodégénératives ( Alzheimer, Parkinson ,..)
En 2016 , le gouvernement chinois a mis en oeuvre un plan visant à réduire la consommation de viandes de 50% d’ici à 2030. (40 g de viandes par jour au lieu de 75g). 83% des chinois se disent favorables à cette mesure et ont décidé de la suivre.
En France 67% des français déclarent vouloir réduire leur consommation de protéines animales, et 4 français sur 5 est favorable à la suppression de l’élevage intensif et souhaitent que l’on attribue les aides uniquement à l’agriculture et l’élevage ecoresponsables.
www.cooperationplanet.org