Et si nous rêvions un peu . Nous sommes en janvier 2040.

Et si nous rêvions un peu . Nous sommes en janvier 2040.

Notre planète commence à sortir la tête de l’eau et limitera le réchauffement climatique à 2°C . Après les évènements climatiques catastrophiques des années 20 , nos dirigeants ont enfin pris conscience que notre espèce et de nombreuses autres espèces sont en danger. Dans la plupart des pays développés un grand plan de transition énergétique a été financé ( incitation forte aux véhicules électriques et à hydrogène, logements avec des énergies renouvelables, covoiturage et travail à domicile, pistes cyclables en forte augmentation, limitation des transports aériens, arrêt de l’élevage intensif et augmentation des fermes eco responsables avec une diminution importante des protéines animales dans l’alimentation, ..) . D’un autre côté , avec de meilleures connaissances sur les végétaux de nombreux arbres et arbustes moins inflammables ont été planté à grande échelle provoquant une augmentation notoire de la biodiversité dans nos campagnes et dans nos villes. Une grande politique de gestion des déchets permet aujourd’hui de trier plus de 80% des produits que nous utilisons et de supprimer le plastique dans de nombreux usages. L’économie circulaire s’est mis en marche avec des effets bénéfiques majeurs sur notre planète . Des progrès majeurs ont été réalisé dans la transformation de l’eau de mer, de l’humidité de l’air en eau potable avec des énergies renouvelables permettant de développer des cultures moins gourmandes en eau dans des zones arides.
Ce changement de niveau de conscience a permis d’accroître la coopération entre les états , d’avoir une véritable armée et police internationale pour mettre aux conflits armés , terrorismes et mafias en tous genres.
Avec l’accroissement de la robotisation et de l’intelligence artificielle , une nouvelle organisation économique et sociale a été légiféré avec des conséquences bénéfiques en terme de temps de travail et de niveau de revenus moyens. De nouvelles découvertes médicales laissent entrevoir l’éradication de nombreuses maladies et une espérance de vie accrue.Avec des moyens techniques beaucoup plus puissants pour apprendre, l’éducation s’est orientée beaucoup plus sur l’intelligence émotionnelle , relationnelle et l’analyse critique.Une nouvelle génération d’humains ayant une forte estime d’eux et une plus grande bienveillance envers autrui a vu le jour partout sur la planète. Chacun trouvant sa voie et s’épanouissant dans ses activités crée des relations plus harmonieuses et beaucoup moins de violence. Nos achats sont devenus moins compulsifs et plus responsables . Prendre soin de soi , de ses proches , des animaux et de notre Planète est devenue l’attitude d’un très grande nombre de citoyens.
Tout ce que j’ai écrit paraît très utopique en 2020, mais pourtant je suis sûr qu’un très grand nombre des citoyens partout sur la Planète ont le même rêve qui peut vraiment devenir une réalité avec les moyens techniques et financiers que nous avons et que nous aurons dans les prochaines années . Chacun d’entre nous a le pouvoir de créer ce monde harmonieux.

IBM développe une batterie sans métaux rares et plus efficace que celle au lithium-ion.

IBM développe une batterie sans métaux rares et plus efficace que celle au lithium-ion.

Tandis que la demande de métaux rares comme le cobalt et le nickel ne cesse d’augmenter en raison de leur rôle crucial dans la fabrication de batteries en lithium-ion pour les appareils électroniques, le laboratoire de recherche d’IBM développe une batterie fabriquée à base de minéraux marins. Et il semblerait que ces batteries soient plus efficaces que celles qui équipent présentement nos téléphones et nos voitures électriques.

L’exploitation minière que demande la fabrication de batteries en lithium-ion est dommageable pour l’environnement, et le coût humain qu’elle entraîne pose également problème.

Cette semaine, l’organisme de défense des droits de la personne International Rights Advocates (IRA) a accusé plusieurs géants de la technologie de profiter du travail d’enfants dans les mines de cobalt en République démocratique du Congo (RDC). L’IRA dit que ce métal est exploité « selon des conditions dignes de l’âge de pierre, extrêmement dangereuses, par des enfants qui sont payés un ou deux dollars par jour ».

Cette innovation technologique pourrait venir régler ces deux problèmes. IBM affirme que sa batterie est moins inflammable et se charge plus rapidement que les batteries standard, en plus d’être moins chère à produire. Elle se rechargerait de 0 % à 80 % en moins de 5 minutes, selon l’entreprise.

Le laboratoire de recherche d’IBM a encore du travail à faire avant de commercialiser sa batterie nouveau genre, qui ne devrait pas voir le jour avant plusieurs années.

Il a récemment établi des partenariats avec Mercedez-Benz, le fournisseur d’électrolytes Central Glass et le fabricant de batteries Sidus pour développer davantage sa technologie. L’entreprise compte d’ailleurs se servir de l’intelligence artificielle pour améliorer la performance et la sécurité de sa batterie.
Radio-Canada
Publié le 20 décembre 2019

Changer nos comportements d’achat

Changer nos comportements d’achat

La plupart des pays ont démarré depuis quelques années la transition énergétique. Malheureusement cela se fait à un rythme bien trop lent pour limiter le réchauffement climatique à 2°C. La trajectoire actuelle est plutôt de 4 à 6°C de plus en 2100, et peut être à la moitié du siècle.
En outre cette transition énergétique demande d’utiliser des ressources minières importantes , notamment de métaux rares .
Ces ressources seront vite épuisés si nous ne changeons notre modèle économique rapidement.
D’une part , créer des produits eco responsables facilement réparable avec une durée d’obsolescence bien plus grande. Et d’autre part recycler au moins 80% des matériaux pour ne plus impacter notre planète.
Le seul moyen d’avancer vite dans cette direction est d’être responsable dans nos achats.
Les consommateurs ont un grand pouvoir . Par nos choix d’achat nous pouvons transformer les industriels et nos politiques à prendre les bonnes décisions pour que nous vivions dans l’harmonie sur cette planète.
Posez vous la question pour chaque achat : en ai-je vraiment besoin ? est-ce que je ne peux pas garder encore quelques temps mon téléphone , ma télévision , …? est ce que le produit que j’achète pourra être réparé ? a-t-il le label longtime ? Est-ce que ce produit est totalement recyclé ?
Est-ce que je limite mes achats avec du plastique ?
Chacun d’entre nous , nous pouvons sensibiliser nos proches , relations , amis à avoir une démarche responsable pour nous , nos enfants et petits enfants . rejoignez nous dans ce mouvement de transformation de notre société. www.cooperationplanet.org

Bannir le Plastique

Bannir le Plastique

Chaque seconde 100 tonnes de déchets dont une grande partie est constituée de matières plastiques ( sur les 4 milliards produits annuellement) se retrouvent en mer.
Cela représente 12 millions de tonnes de plastique qui tuent plus d’un million d’oiseaux et 100 000 mammifères marins.
cela n’est pas irréversible . Nous pouvons tous réduire considérablement nos déchets plastiques en adoptant des gestes simples et faire changer les industriels. Refuser les sacs plastiques, ne plus prendre de l’eau en bouteille plastique , limiter les emballages plastiques, ne plus utiliser de verres, pailles , cotons tige, brosse à dents en plastique, conserver plus longtemps ses appareils électro ménagers et électroniques, moins d’achat de jouets en plastique, produits d’entretien naturel ( bicarbonate de soude , vinaigre blanc,..), cosmétiques naturels, limiter sa consommation de vêtements neufs,….Ces changements de comportement vont pousser les industriels à changer la conception de leurs produits.
Cette pollution plastique en plus de souiller nos océans et nos rivières , de détruire la biodiversité, elle cause de graves problèmes de santé. Nous ingérons chaque semaine une carte bancaire de plastique. L’organisation mondiale de la santé ont déclaré que la perturbation endocrinienne ( un des effets du plastique) représente une crise mondiale.
Nous avons le pouvoir de créer un monde harmonieux .

Faisons nous plaisir pendant les fêtes en respectant le bien être animal

Faisons nous plaisir pendant les fêtes en respectant le bien être animal

Prenons du plaisir pendant les fêtes tout en respectant les êtres sensibles .
LES VOLAILLES

Les volailles sont souvent présentes sur les tables de fête en fin d’année. Optez pour des dindes ou des pintades Label Rouge ou label biologique pour garantir des conditions d’élevage plus respectueuses des animaux. Ces labels vous garantissent que les animaux ont plus d’espace et un accès au plein air.

LES VIANDES ROUGES

En France, les élevages de « races à viande » (exemple Charolaises, limousines, blonde d’Aquitaine, Salers, Aubrac…) restent encore très extensifs, avec un accès au pâturage, ce qui est essentiel pour les bovins.
Choisissez donc de préférence des races à viandes et notamment les labels suivants qui garantissent obligatoirement un accès au pâturage : Label Rouge et Biologique.
POUR LES DESSERTS

Pour faire votre bûche, choisissez des œufs bio ou plein air (codes 0 ou 1 sur la coquille), et pour le beurre, la crème ou le lait, la seule façon d’être sûr que les vaches aient eu accès au pâturage est de prendre du beurre bio.

POISSONS ET LES FRUITS DE MER

Les poissons d’élevage : donnez votre préférence au label biologique, dont les méthodes d’élevage sont plus respectueuses : les poissons sont nourris à base de matières premières issues de produits de la mer et de pêcheries durables, complétées par des aliments d’origine végétale bio, et la densité d’élevage est plus faible…
Il existe aussi certaines productions sous Label Rouge, principalement de saumon, truite et turbot. Vous pouvez en savoir plus sur le site Aqualabel.
Les poissons sauvages : sélectionnez les espèces qui ne sont pas menacées. Ne pas acheter de thon rouge, de requin, flétan, ou grenadier par exemple. Evitez l’espadon, la lotte, la sole. Privilégiez les produits issus d’une pêche durable et locale (par exemple le bar de ligne de la côte française, le cabillaud de la mer d’Iroise des pêcheries normandes et bretonnes).

Privilégier les produits respectueux du bien-être animal dans nos achats au moment des fêtes fera la différence pour des milliers d’animaux. Vous pouvez aussi tenter l’aventure végétarienne. De nombreux sites proposent des repas de fête. Et bien sûr, le mieux est d’acheter des produits locaux, et d’éviter le gaspillage.
Les produits à éviter
LE FOIE GRAS

Le gavage est reconnu pour procurer de grandes souffrances aux canards et aux oies. Il est d’ailleurs interdit dans un nombre grandissant de pays (Italie, Allemagne, Norvège, Suède, Royaume-Uni, Pologne, Pays-Bas, Suisse etc…). Le foie gras nécessite en effet de gaver des canards et des oies à des niveaux tellement absurdes que leurs foies grossissent et sont malades. Les animaux sont gavés à l’aide d’un tube dans l’œsophage (gosier) par lequel on fait passer des quantités croissantes de maïs bouilli mélangé à de la graisse. Des systèmes mécanisés permettent de faire ingérer la dose d’aliments en deux à trois secondes, et ainsi de gaver 400 canards en cage en une heure. Les canards sont généralement gavés deux fois par jour pendant 12 à 15 jours, et les oies trois fois par jour pendant 15 à 21 jours.

LES MAGRETS DE CANARD OU D’OIE

Vous avez arrêté le foie gras mais mangez toujours du magret ? Sachez que le magret est un filet de viande découpé dans la poitrine d’une oie ou d’un canard engraissé par gavage, les mêmes qui servent à produire le foie gras. La technique de gavage étant particulièrement cruelle, nous vous recommandons d’éviter aussi ces produits en plus du foie gras.

LE CHAPON

Le chapon arrive en tête dans le classement des volailles de fêtes, mais nous le déconseillons. Il s’agit d’un poulet mâle castré, opération très douloureuse généralement réalisée sans anesthésie. Et si les chapons sont effectivement en « plein air » pendant quelques mois, pour finir ils sont enfermés dans des minuscules cages en bois, et sont gavés de maïs jusqu’à être suffisamment gras pour être tués.

LES ŒUFS DE CAILLE

Les œufs de cailles ont une image de mets délicat, mais le prix de ce produit de luxe est cher payé par les cailles. Plus de 90% des cailles pondeuses passent leur vie en cage, avec un espace équivalent à un CD par caille. Les élevages de cailles pondeuses alternatifs sont très rares. Et à notre connaissance, il n’y a pas d’élevages de cailles bio.