La pollution de l’air entraîne l’acidification des sols qui a pour conséquences une diminution de la fertilité des milieux naturels et des cultures, l’incapacité de certaines espèces à se reproduire ou à se nourrir par la perturbation des phéromones, hormones et odeurs. L’air est pollué par le monoxyde de carbone, l’oxyde d’azote et de soufre, les particules fines, les composés organiques volatils, les métaux lourds ou encore la radioactivité.

Causes principales

  • En extérieur : centrales thermiques, chauffage, industries et transports
  • En intérieur : peintures, colles, meubles en bois aggloméré, solvants, parfums d’intérieur (y compris bougies et encens), produits de nettoyage

Les solutions

  • Développer les énergies renouvelables, promouvoir l’efficacité et la sobriété énergétique (limiter le chauffage et la climatisation des bâtiments, la publicité lumineuse, l’éclairage de nuit, etc.)
  • Rénovation énergétique des bâtiments
  • Filtres en sortie d’usine
  • Développer les transports en commun, le covoiturage, l’auto-partage, le ferroutage, le fluvial, le vélo, la marche, etc.
  • Information du public, interdiction des substances dangereuses et développement d’alternatives

Comment agir à notre échelle ?

Économiser l’énergie, limiter les transports polluants, utiliser des produits naturels pour le ménage ou à défaut, des produits éco-labéllisés