Alimentation: un immense gâchis

Alimentation: un immense gâchis

Chaque année, 2,5 milliards de tonnes de nourriture finissent à la poubelle, cela représente 40% de la production mondiale, selon une étude de WWF et de la chaîne de supermarchés britannique Tesco. Dans le détail, 1,2 milliard de tonnes de nourriture est gaspillée dans les exploitations agricoles, 931 millions de tonnes sont jetées par les distributeurs ou les consommateurs, et 369 millions de tonnes sont perdues pendant le transport ou la fabrication des produits. Des chiffres considérables, surtout quand on sait que plus de 800 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. Autre source d’inquiétude: ce gaspillage alimentaire représente à lui seul 10% des émissions de gaz à effet de serre.

A chaque niveau de la chaîne , des solutions existent pour limiter ce gachis considérable.

Quels objectifs se donnent chaque pays pour relever ce défi ?

Comment inciter les exploitations agricoles à ne pas détruire la production non rentable ?

Comment inciter les distributeurs à ne pas jeter les invendus ? les consommateurs à acheter les produits nécessaires pour ne pas jeter les produits périmés ?

Comment diminuer les transports en achetant plus local pour limiter les pertes ?

Chacun peut agir dans son foyer , son entreprise, ses commerces de proximité pour empêcher ce gachis .
 

Réchauffement Climatique et Déforestation : les innovations écologiques pour y faire face

Réchauffement Climatique et Déforestation : les innovations écologiques pour y faire face

CocoPallet
une alternative écologique au bois

La déforestation est un phénomène en croissance constante. Des milliards d’arbres sont déracinés chaque année pour les besoins de la production mondiale. Afin de lutter contre ce fléau écologique, l’entreprise CocoPallet propose une alternative au bois, cette alternative passe par l’utilisation de coques de noix de coco recyclées. Souvent jetées ou inutilisées, utiliser les coques de noix de coco dans la construction leur donne une seconde vie ! Le produit est totalement naturel et revient moins cher que le bois. Point fort : cette solution permettrait de sauver 200 millions d’arbres chaque année.

C16 Biosciences
une huile de palme respectueuse de l’environnement

L’huile de palme se glisse dans bien des produits que l’on achète régulièrement au supermarché. À l’origine de controverses diverses, cette huile entraîne une déforestation importante mais aussi la perte d’habitats de certaines populations. Pour remédier à ce problème mondial, des innovations commencent à voir le jour pour produire un substitut écologique et durable en laboratoire. Car l’huile de palme ne peut être produite que dans des zones spécifiques vers l’équateur. Parmi elles, une start-up du nom de C16 Biosciences se démarque, et pour cause elle bénéficie de l’investissement de Bill Gates. Pour produire une huile de palme quasiment identique à l’huile de palme classique, l’entreprise utilise des bioréacteurs.

Carbon Engineering
une innovation pour contrer la pollution de l’air

À Squamish, en Colombie-Britannique, la société d’énergie propre Carbon Engineering souhaite arrêter le changement climatique. Comment compte-t-elle s’y prendre ? En aspirant le dioxyde de carbone de l’atmosphère. Sa technologie utilise une combinaison de ventilateurs géants et des processus chimiques complexes afin d’éliminer le dioxyde de carbone de l’air. Sa procédure est connue sous le nom de Captage Direct Air Capture. Si ce concept n’est pas nouveau, Carbon Engineering affirme que sa technologie a suffisamment avancé pour qu’elle ait un sens financier et crédible. Carbon Engineering est soutenue par Bill Gates (encore) mais aussi par les géants pétroliers Chevron, BHP et Occidental. Ces partenariats permettront de commercialiser sa technologie en utilisant le carbone capturé pour fabriquer des carburants synthétiques.

La pollution de l’air

La pollution de l’air

La pollution de l’air entraîne l’acidification des sols qui a pour conséquences une diminution de la fertilité des milieux naturels et des cultures, l’incapacité de certaines espèces à se reproduire ou à se nourrir par la perturbation des phéromones, hormones et odeurs. L’air est pollué par le monoxyde de carbone, l’oxyde d’azote et de soufre, les particules fines, les composés organiques volatils, les métaux lourds ou encore la radioactivité.

Causes principales

  • En extérieur : centrales thermiques, chauffage, industries et transports
  • En intérieur : peintures, colles, meubles en bois aggloméré, solvants, parfums d’intérieur (y compris bougies et encens), produits de nettoyage

Les solutions

  • Développer les énergies renouvelables, promouvoir l’efficacité et la sobriété énergétique (limiter le chauffage et la climatisation des bâtiments, la publicité lumineuse, l’éclairage de nuit, etc.)
  • Rénovation énergétique des bâtiments
  • Filtres en sortie d’usine
  • Développer les transports en commun, le covoiturage, l’auto-partage, le ferroutage, le fluvial, le vélo, la marche, etc.
  • Information du public, interdiction des substances dangereuses et développement d’alternatives

Comment agir à notre échelle ?

Économiser l’énergie, limiter les transports polluants, utiliser des produits naturels pour le ménage ou à défaut, des produits éco-labéllisés

Fête de la Nature Dimanche 23 Mai à Aubagne

Fête de la Nature Dimanche 23 Mai à Aubagne

Nous avons organisé avec nos partenaires associatifs une belle fête de la Nature dimanche 23 Mai sous les pins au centre aéré des Espillières à Aubagne. De nombreuses familles d’Aubagne et des villages proches ( près de 600 personnes) ont pu assister à de belles animations : ballade découverte des plantes, lecture théâtrale sur l’environnement, réalisation d’hôtels à insectes, animation de dessins sur la nature , atelier compost , sensibilisation au recyclage et la gestion des déchets sous forme ludique, cartes Quizz sur l’ éducation à l’environnement , atelier sur les papillons , atelier sur le compost , sensibilisation à la vie des abeilles et à la protection des oiseaux , sensibilisation à la consommation sans emballage , protection de la biodiversité , atelier bombes de graines, atelier vélo , réalisation de beaume naturel , atelier connexion à la nature par la respiration,économie circulaire dans le domaine de l’argile , transition énergétique , santé et environnement , …

Tout cela dans une ambiance conviviale et musicale , un merveilleux moment de joie et de partage après cette période difficile de confinement.

un additif révolutionnaire pour rendre les plastiques à usage unique universellement compostables.

un additif révolutionnaire pour rendre les plastiques à usage unique universellement compostables.

Evanesto l’innovation technologique de Carbiolice, filiale de Carbios, est mise en œuvre sous la forme d’un additif enzymé qui s’intègre facilement aux procédés conventionnels de fabrication des plastiques et des emballages. Il permet d’accélérer leur biodégradation et de garantir une compostabilité en conditions domestiques. Cette innovation apporte une alternative inédite et éco-responsable aux plastiques conventionnels issus de ressources fossiles. Les plastiques ainsi conçus pourront être assimilés aux biodéchets, ce qui sera un élément décisif dans la lutte contre la pollution plastique mais aussi un levier efficace pour le déploiement d’une solution performante de tri à la source des déchets.

Cette innovation constitue une première mondiale et apporte une solution globale et universelle pour une gestion éco-responsable de la fin de vie des plastiques à usage unique ou à courte durée de vie. Il apporte une solution performante et complémentaire pour résoudre l’un des enjeux environnementaux majeurs : la pollution plastique. 

Quelques recommandations face aux problèmes environnementaux

Quelques recommandations face aux problèmes environnementaux

 Le réchauffement climatique entraîne l’augmentation de la température moyenne terrestre et des précipitations, la fonte de la banquise, du pergélisol , des glaciers de montagne et le réchauffement des océans et l’ élévation du niveau de la mer.

Comment agir à notre échelle ?

Consommer moins de viande, économiser l’énergie, moins consommer et limiter les transports polluants

La pollution de l’air entraîne l’acidification des sols qui a pour conséquences une diminution de la fertilité des milieux naturels et des cultures, l’incapacité de certaines espèces à se reproduire ou à se nourrir par la perturbation des phéromones, hormones et odeurs.

Comment agir à notre échelle ?

Économiser l’énergie, limiter les transports polluants, utiliser des produits naturels pour le ménage ou à défaut, des produits éco-labélisés

La dégradation de la biodiversité est plus que jamais d’actualité. Le taux d’extinction actuel des espèces est de 100 à 1 000 fois supérieur au taux moyen naturel constaté dans l’Histoire de l’évolution de la planète.

En 2016, la liste rouge de l’UICN dénombrait 24 431 espèces menacées sur les 86 313 étudiées.

Comment agir à notre échelle ?

Bien choisir son poisson, consommez moins de viande, soutenir une ONG qui œuvre pour la protection de la biodiversité, exercer une pression citoyenne à tout projet qui menace la biodiversité (pétition, boycott).

Sources : actionecolo, greenpeace