Pour notre santé , notre planète et le bien être animal , consommez essentiellement des produits végétaux ( au moins 80%).

Pour notre santé , notre planète et le bien être animal , consommez essentiellement des produits végétaux ( au moins 80%).

Pour notre santé avant tout : Il est établi par des études scientifiques qu’une alimentation quotidienne de viandes ,poissons , charcuterie , produits transformés accroît vos risques de développer des maladies cardio-vasculaires, cancers, …
Pour notre planète: avec l’augmentation de la population , il devient impossible de nourrir tous les terriens avec un élevage intensif et une consommation importante de viandes. la surpêche actuelle va vider nos océans d’ici 2050.
L’élevage émet autant de gaz à effet de serres que les émissions du secteur du transport ( 14% des émissions).
L’élevage consomme énormément d’eau , 100 fois plus pour un kilo que la plupart des végétaux.
L’élevage est responsable de 80% de la destruction de la forêt amazonienne et bien d’autres forêts.
L’élevage favorise aussi l’antibiorésistance.
En consommant moins de viandes et uniquement dans des fermes eco responsables , nous allons réduire la souffrance animale ( 82% des 800 millions de poulets sont élevés sans accés à l’extérieur , 68% des poules pondeuses sont élevés en batterie, 95% des 25 millions de cochons sont élevés sur un sol bétonné).
Ce geste de limiter la consommation de produits animaux à 2 ou 3 fois par semaine est sans doute le geste le plus simple et le plus utile pour vous , nos animaux et la Planète.

Consommons moins de viandes

Consommons moins de viandes

C’est sans doute un des gestes écologiques les plus plus puissants. La production d’un kilogramme de boeuf nécessite 15500 litres d’eau ( seulement 130 litres d’eau pour un kilogramme de carottes par exemple).
L’élevage est responsable de 15% des gaz à effets de serre ( plus important que le secteur des transports ou de l’industrie). C’est la première cause de déforestation , qui en plus de contribuer au réchauffement climatique , a des conséquences majeures sur l’extinction des espèces animales et végétales.
Les céréales mangées par un boeuf permettraient de servir 18000 repas , alors que les 200 Kg du boeuf ne permettent de servir que 1500 repas. La consommation excessive de viandes menace la sécurité alimentaire d’une population mondiale qui va croître encore de 25% d’ici la fin du siècle, en utilisant trop de terres cultivables.
En France , en diminuant d’un tiers notre consommation de viande, nous économiserions plusieurs dizaines de milliers de Km2 de terres cultivables.
D’autre part , la consommation excessive de viandes a des effets nocifs sur la santé . 10% d’augmentation de tous les cancers pour une consommation journalière. Mais aussi plus on consomme de viandes , plus on a de risques de surpoids, de diabète, de maladies neurodégénératives ( Alzheimer, Parkinson ,..)
En 2016 , le gouvernement chinois a mis en oeuvre un plan visant à réduire la consommation de viandes de 50% d’ici à 2030. (40 g de viandes par jour au lieu de 75g). 83% des chinois se disent favorables à cette mesure et ont décidé de la suivre.
En France 67% des français déclarent vouloir réduire leur consommation de protéines animales, et 4 français sur 5 est favorable à la suppression de l’élevage intensif et souhaitent que l’on attribue les aides uniquement à l’agriculture et l’élevage ecoresponsables.
www.cooperationplanet.org

Samedi 21 septembre,deuxième édition de la journée mondiale de ramassage des déchets : le World CleanUp Day.

Samedi 21 septembre,deuxième édition de la journée mondiale de ramassage des déchets : le World CleanUp Day.

De très nombreux citoyens et associations se sont mobilisés pour une journée éloquente sur la présence désastreuse des déchets dans nos paysages.

Créée en 2017 en France, pour porter le World CleanUp Day en 2018, l’association a intégré l’ONG internationale Let’s do it World. Chaque année, en septembre, une journée phare, le #WorldCleanUpDay permet de fédérer les citoyens partout sur la planète. Et entre les deux, les acteurs : écoles, entreprises, collectivités, associations, citoyens, et le gouvernement continuent d’agir pour engager la transition et les solutions pour ne plus avoir de déchets dans la nature dans le cadre du #KeepItClean.

Au niveau mondial, 14, 6 millions de citoyens ont participé au World CleanUp Day dans 169 pays ! Alors qu’au même moment, 4 millions de personnes descendaient dans la rue pour manifester contre l’inertie de nos gouvernements sur le changement climatique.

En France, pas moins de 4000 événements furent organisés, soit 1000 opérations référencées de plus que lors de la 1e édition en 2018. Ces opérations de ramassage de déchets ont été rendues possibles grâce à 265 000 personnes qui ont pris du temps pour nettoyer leur environnement pendant une demi-journée.

L’Inde interdit le plastique à usage unique et le reste du monde devrait en faire autant.

L’Inde interdit le plastique à usage unique et le reste du monde devrait en faire autant.

Lors de son discours d’ouverture, M. Modi a déclaré qu’il était temps que «le monde dise au revoir» au plastique à usage unique, appelant les dirigeants mondiaux à suivre l’exemple de l’Inde en interdisant le plastique.

«Mon gouvernement a annoncé que l’Inde mettrait fin au plastique à usage unique dans les années à venir», a dit M. Modi.

Alors que l’Inde se prépare à assumer la présidence de la CdP, le Premier ministre a déclaré que le pays «espère pouvoir apporter une contribution efficace».

Lors d’un discours prononcé l’occasion du Jour de l’Indépendance, Modi a exhorté les citoyens et les agences gouvernementales à «faire le premier grand pas» pour libérer l’Inde des plastiques à usage unique. Le premier ministre, qui dirige les efforts visant à éliminer les plastiques à usage unique d’ici 2022, a annoncé l’interdiction de six produits.

Ces six produits comprennent des sacs en plastique, des pailles, des tasses, des assiettes, des petites bouteilles et quelques sachets.
’interdiction générale devrait permettre à l’Inde de réduire sa consommation annuelle de plastique de cinq pour cent. La consommation actuelle du pays est estimée à environ 14 millions de tonnes, soit plus de 30 milliards de livres.

Déforestation massive sur notre planète

Déforestation massive sur notre planète

Les derniers évènements dramatiques de feux de forêt en Amazonie , mais aussi en Afrique et en Sibérie démontrent une fois de plus toute l’importance d’une coopération internationale pour lutter contre le réchauffement de la Planète et la déforestation à grande échelle pour nourrir l’élevage intensif. Nous sommes à des milliers de kilomètres et pourtant nous sommes impactés par ces catastrophes mais nous sommes aussi en partie complice de ces déforestations en nous approvisionnant du soja pour nos élevages d’animaux.
Depuis quelques dizaines d’années nous avons décuplé notre consommation de viandes avec des conséquences néfastes pour notre santé , pour le bien être animal , et le dérèglement climatique.
Nous ne pouvons pas nourrir 10 milliards d’habitants avec la consommation journalière de viandes sans risque notable de pénurie d’eau , de déforestation massive et de destruction de la biodiversité.
La seule solution viable est un changement profond de nos habitudes alimentaires en privilégiant le végétal ( légumes , fruits, céréales , légumineuses). Consommer deux ou trois fois par semaine des protéines animales ( viandes, charcuterie, poissons) est largement suffisant pour être en bonne santé tout en permettant de conserver nos forêts.
Stoppons cet élevage intensif inhumain et favorisons les petites fermes locales. Nous contribuerons aussi au développement de l’emploi dans nos campagnes et la préservation de la biodiversité.
www.cooperationplanet.org

Innovation dans l’industrie textile

Innovation dans l’industrie textile

L’ industrie du vêtement, évaluée à 2 000 milliards de dollars, est responsable de 10 % de l’empreinte carbone mondiale, d’effets négatifs sur l’environnement, tels que la pollution de l’eau, l’utilisation de produits chimiques toxiques et des quantités élevées de déchets textiles, et de mauvaises conditions de travail pour des millions d’ouvriers.

De plus en plus de jeunes s’efforcent de rendre cet industrie plus propre.

Par exemple plus de 30 hubs de Global Shapers du monde entier organise des activités et des projets afin de faire prendre conscience des défis du développement durable dans le secteur de la mode et de donner aux communautés locales les moyens de rechercher des solutions durables.

Il est important que nous demandions à en savoir plus sur les marques et les produits que nous achetons et les circonstances dans lesquelles ces derniers sont fabriqués.

Nous pouvons contribuer personnellement à ce développement durable en exigeant plus de transparence de nos marques préférées, en évaluant notre garde-robe et ainsi prendre conscience des vêtements que l’on possède , en ayant un lavage plus écologique ( laver à froid, utiliser un détergent écologique, séchez à l’air libre), en participant au recyclage , réparation ou partage de chaque vêtement, en achetant moins mais mieux ( produits bio, produits que vous aimez vraiment et qui dureront, ..).

Déjà 40 % des personnes en France sont sensibles à l’environnement et tiennent compte de ce critère dans leurs achats de textiles.

De plus en plus de personnes achètent des vêtements d’occasion et ainsi contribuent à réduire les effets négatifs sur notre planète.

De nouveaux comportements vertueux sont en train de se mettre en place dans ce secteur aussi.

Il va falloir que cela s’amplifie très vite dans les prochaines années.

Www.cooperationplanet.org