3,5 milliards de personnes pourraient vivre dans des conditions climatiques quasi invivables d’ici à 50 ans

3,5 milliards de personnes pourraient vivre dans des conditions climatiques quasi invivables d’ici à 50 ans

Sans action climatique, près de 20 % de la surface terrestre sera confrontée à des températures comparables à celles du Sahara contre moins de 1 % aujourd’hui, selon une étude publiée ce mardi dans la revue « PNAS ». L’Inde et le Nigeria seront alors les plus touchés. En France, la Guyane ne serait pas épargnée.

Aujourd’hui, ils sont encore peu nombreux. Mais sans action climatique d’ampleur, près de 3,5 milliards d’êtres humains vivront dans des conditions de chaleur extrêmes d’ici à cinquante ans. Un tiers de l’humanité dans des régions plus chaudes que le désert du Sahara… C’est ce que révèle une nouvelle étude publiée ce mardi dans la très renommée revue scientifique « PNAS » , menée par cinq universitaires américains, européens et chinois.

En étudiant l’impressionnante masse d’informations démographiques et de données sur l’utilisation des terres et sur le climat, qui sont devenues disponibles ces dernières années, les chercheurs se sont demandé quelles étaient les conditions climatiques de la vie humaine au cours des derniers millénaires, puis ils ont examiné dans quelles régions ces conditions devraient se produire à l’avenir.

Résultats ? Les humains, tout comme la production de cultures et de bétail, sont en fait concentrés dans une bande climatique « étonnamment étroite », expliquent-ils : la plupart des habitants de la planète vivent dans des endroits où la température annuelle moyenne est d’environ 11 à 15°C, une « niche climatique ». Et ce, depuis 6.000 ans, en dépit de modes de vie radicalement bouleversés depuis la période mi-Holocène.

Des conditions quasi invivables

Mais tout pourrait changer si les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter et que rien n’est fait pour enrayer le phénomène. « En l’absence d’atténuation du changement climatique ou de migration humaine, la température ressentie par une personne devrait évoluer davantage au cours des prochaines décennies qu’elle ne l’a été au cours des six derniers millénaires », révèle l’étude, qui s’appuie notamment sur le scénario le plus pessimiste – celui du « business as usual » – des scientifiques du GIEC (estimation d’un réchauffement de l’ordre de 4,3°C en 2100).

Dans cinquante ans à peine, près de 20 % de la surface de la Terre pourrait être concernée par ces conditions climatiques que l’un des coauteurs, Jens-Christian Svenning de l’université danoise d’Aarhus, qualifie de « quasi invivables », contre 0,8 % actuellement. L’Inde, qui est amenée à devenir le pays le plus peuplé du globe, arrive en première ligne parmi les pays les plus menacés, devant le Nigeria.

Le Pakistan, l’Indonésie, le Soudan, le Niger, les Philippines et le Bangladesh seraient également très touchés. En France, la Guyane se retrouverait, elle aussi, hors de cette niche climatique. Tout n’est pas encore perdu, tempèrent les chercheurs. « La bonne nouvelle est que ces impacts peuvent être considérablement réduits si l’humanité réussit à freiner le réchauffement », indique ainsi Tim Lenton, directeur du Global Systems Institute de l’Université d’Exeter.

Leur approche pose aussi naturellement la question du rôle que peut jouer la redistribution des populations , soulignent les auteurs. « La migration peut avoir des effets bénéfiques sur les sociétés, notamment une stimulation de la recherche et de l’innovation. Mais, à plus grande échelle, elle provoque inévitablement des tensions, même maintenant, lorsqu’un nombre relativement modeste de 250 millions de personnes vivent en dehors de leur pays de naissance », préviennent-ils.

Location de véhicules électriques en libre service !

Location de véhicules électriques en libre service !

Voici un beau projet innovant d’une start up accompagnée par l’association Entrepreneurs pour la Planète.
TOTEM mobi est un service de location de véhicules électriques en libre service à Marseille disponible 24/24 et 7/7 avec stationnement libre et gratuit.
Le service est accessible à tous les conducteurs ayant le permis B et fonctionne grâce à l’application mobile totem.mobi

Téléchargez l’appli totem.mobi, inscrivez-vous et découvrez la solution d’autopartage la plus branchée !

Consultez la carte, géolocalisez les véhicules disponibles, leurs autonomies, les stations de recharge ainsi que les zones vertes.*

Accédez à votre espace client, consultez votre solde de TOKENS, l’historique de vos locations, modifiez vos informations personnelles.

Découvrez la e-boutique TOTEM et rechargez votre compte en TOKENS pour vous déplacer librement.

En plus, le stationnement en surface est libre et gratuit pour les conducteurs de TOTEM

* TOTEM mobi fonctionne en free-floating: mise à disposition de moyen de circulation sans station. Le free-floating permet de prendre et de laisser un véhicule à n’importe quel endroit d’une zone donnée (stationnement libre).

30 ans pour changer de mode de vie

30 ans pour changer de mode de vie

C’est à la fois beaucoup et peu quand on sait la difficulté de changer nos habitudes et comportements inscrits en nous depuis de nombreuses années. Pourtant cela est indispensable pour continuer à vivre en paix et sur une planète vivable.
Pour rester donc en-deça des 2°C de réchauffement planétaire , il faudrait que nous réduisions notre empreinte carbone de 9 tonnes par habitant d’ici 2050. ( 11 tonnes d’empreinte carbone annuelle pour un français actuellement à 2 tonnes prévues en 2050). C’est un grand bouleversement dans nos manières de nous alimenter , de nous loger, de nous déplacer, de nous vêtir , de consommer des biens .
Pour l’alimentation se nourrir de produits locaux en grande partie avec beaucoup moins de protéines animales.
Pour le logement , prévoir de bien isoler sa maison , d’utiliser des panneaux photovoltaiques et de réduire ses objets connectés.
Pour le déplacement , pour les déplacements courts le vélo électrique ou à pied , pour les déplacements professionnels le transport en commun ( bus à hydrogène, tramway électrique,train ,..) ou le covoiturage et limiter au maximum ses déplacements en avion.
Pour se vêtir , préférer les habits d’occasion et limiter sa garde robe.
Pour mes achats d’électroménager, d’électroniques, de meubles : prolonger au maximum leur durée de vie, privilégier l’achat d’occasion et prévoir l’acquisition de produits réparables.
Trier de manière sélective tous ses déchets et un composteur pour les déchets organiques.
Tous ses nouveaux comportements ne remettent pas en cause fondamentalement notre bonheur dans notre vie.
Par contre , c’est l’engagement que nous pourrons conserver une vie en paix et sans trop de dégradation du au réchauffement climatique.

Et si nous rêvions un peu . Nous sommes en janvier 2040.

Et si nous rêvions un peu . Nous sommes en janvier 2040.

Notre planète commence à sortir la tête de l’eau et limitera le réchauffement climatique à 2°C . Après les évènements climatiques catastrophiques des années 20 , nos dirigeants ont enfin pris conscience que notre espèce et de nombreuses autres espèces sont en danger. Dans la plupart des pays développés un grand plan de transition énergétique a été financé ( incitation forte aux véhicules électriques et à hydrogène, logements avec des énergies renouvelables, covoiturage et travail à domicile, pistes cyclables en forte augmentation, limitation des transports aériens, arrêt de l’élevage intensif et augmentation des fermes eco responsables avec une diminution importante des protéines animales dans l’alimentation, ..) . D’un autre côté , avec de meilleures connaissances sur les végétaux de nombreux arbres et arbustes moins inflammables ont été planté à grande échelle provoquant une augmentation notoire de la biodiversité dans nos campagnes et dans nos villes. Une grande politique de gestion des déchets permet aujourd’hui de trier plus de 80% des produits que nous utilisons et de supprimer le plastique dans de nombreux usages. L’économie circulaire s’est mis en marche avec des effets bénéfiques majeurs sur notre planète . Des progrès majeurs ont été réalisé dans la transformation de l’eau de mer, de l’humidité de l’air en eau potable avec des énergies renouvelables permettant de développer des cultures moins gourmandes en eau dans des zones arides.
Ce changement de niveau de conscience a permis d’accroître la coopération entre les états , d’avoir une véritable armée et police internationale pour mettre aux conflits armés , terrorismes et mafias en tous genres.
Avec l’accroissement de la robotisation et de l’intelligence artificielle , une nouvelle organisation économique et sociale a été légiféré avec des conséquences bénéfiques en terme de temps de travail et de niveau de revenus moyens. De nouvelles découvertes médicales laissent entrevoir l’éradication de nombreuses maladies et une espérance de vie accrue.Avec des moyens techniques beaucoup plus puissants pour apprendre, l’éducation s’est orientée beaucoup plus sur l’intelligence émotionnelle , relationnelle et l’analyse critique.Une nouvelle génération d’humains ayant une forte estime d’eux et une plus grande bienveillance envers autrui a vu le jour partout sur la planète. Chacun trouvant sa voie et s’épanouissant dans ses activités crée des relations plus harmonieuses et beaucoup moins de violence. Nos achats sont devenus moins compulsifs et plus responsables . Prendre soin de soi , de ses proches , des animaux et de notre Planète est devenue l’attitude d’un très grande nombre de citoyens.
Tout ce que j’ai écrit paraît très utopique en 2020, mais pourtant je suis sûr qu’un très grand nombre des citoyens partout sur la Planète ont le même rêve qui peut vraiment devenir une réalité avec les moyens techniques et financiers que nous avons et que nous aurons dans les prochaines années . Chacun d’entre nous a le pouvoir de créer ce monde harmonieux.

IBM développe une batterie sans métaux rares et plus efficace que celle au lithium-ion.

IBM développe une batterie sans métaux rares et plus efficace que celle au lithium-ion.

Tandis que la demande de métaux rares comme le cobalt et le nickel ne cesse d’augmenter en raison de leur rôle crucial dans la fabrication de batteries en lithium-ion pour les appareils électroniques, le laboratoire de recherche d’IBM développe une batterie fabriquée à base de minéraux marins. Et il semblerait que ces batteries soient plus efficaces que celles qui équipent présentement nos téléphones et nos voitures électriques.

L’exploitation minière que demande la fabrication de batteries en lithium-ion est dommageable pour l’environnement, et le coût humain qu’elle entraîne pose également problème.

Cette semaine, l’organisme de défense des droits de la personne International Rights Advocates (IRA) a accusé plusieurs géants de la technologie de profiter du travail d’enfants dans les mines de cobalt en République démocratique du Congo (RDC). L’IRA dit que ce métal est exploité « selon des conditions dignes de l’âge de pierre, extrêmement dangereuses, par des enfants qui sont payés un ou deux dollars par jour ».

Cette innovation technologique pourrait venir régler ces deux problèmes. IBM affirme que sa batterie est moins inflammable et se charge plus rapidement que les batteries standard, en plus d’être moins chère à produire. Elle se rechargerait de 0 % à 80 % en moins de 5 minutes, selon l’entreprise.

Le laboratoire de recherche d’IBM a encore du travail à faire avant de commercialiser sa batterie nouveau genre, qui ne devrait pas voir le jour avant plusieurs années.

Il a récemment établi des partenariats avec Mercedez-Benz, le fournisseur d’électrolytes Central Glass et le fabricant de batteries Sidus pour développer davantage sa technologie. L’entreprise compte d’ailleurs se servir de l’intelligence artificielle pour améliorer la performance et la sécurité de sa batterie.
Radio-Canada
Publié le 20 décembre 2019

Changer nos comportements d’achat

Changer nos comportements d’achat

La plupart des pays ont démarré depuis quelques années la transition énergétique. Malheureusement cela se fait à un rythme bien trop lent pour limiter le réchauffement climatique à 2°C. La trajectoire actuelle est plutôt de 4 à 6°C de plus en 2100, et peut être à la moitié du siècle.
En outre cette transition énergétique demande d’utiliser des ressources minières importantes , notamment de métaux rares .
Ces ressources seront vite épuisés si nous ne changeons notre modèle économique rapidement.
D’une part , créer des produits eco responsables facilement réparable avec une durée d’obsolescence bien plus grande. Et d’autre part recycler au moins 80% des matériaux pour ne plus impacter notre planète.
Le seul moyen d’avancer vite dans cette direction est d’être responsable dans nos achats.
Les consommateurs ont un grand pouvoir . Par nos choix d’achat nous pouvons transformer les industriels et nos politiques à prendre les bonnes décisions pour que nous vivions dans l’harmonie sur cette planète.
Posez vous la question pour chaque achat : en ai-je vraiment besoin ? est-ce que je ne peux pas garder encore quelques temps mon téléphone , ma télévision , …? est ce que le produit que j’achète pourra être réparé ? a-t-il le label longtime ? Est-ce que ce produit est totalement recyclé ?
Est-ce que je limite mes achats avec du plastique ?
Chacun d’entre nous , nous pouvons sensibiliser nos proches , relations , amis à avoir une démarche responsable pour nous , nos enfants et petits enfants . rejoignez nous dans ce mouvement de transformation de notre société. www.cooperationplanet.org