Fruit d’une collaboration internationale de près de 250 scientifiques issus de plus de 60 pays, ce nouveau rapport du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) présente l’état actuel des connaissances sur le changement climatique et ses dernières tendances, ainsi que de nouvelles projections climatiques mondiales et régionales.

Le constat du GIEC est alarmant : la hausse de la température globale s’est encore accentuée, à un rythme qui fera très probablement dépasser le seuil de 1,5°C de réchauffement depuis l’ère préindustrielle dans quelques années ( sans doute avant 2030).

Pour limiter et stabiliser le réchauffement climatique sous les 2°C, le GIEC réaffirme qu’il faut baisser les émissions de CO2 rapidement et atteindre zéro émissions nettes de CO2 autour de 2050 ainsi qu’une forte réduction des émissions des autres gaz à effet de serre.

Les conséquences du changement climatique déjà observées seront accentuées au fur et à mesure du réchauffement global. Cela touche notamment les extrêmes de température, l’intensité des précipitations, la sévérité des sécheresses, la montée des eaux , la fonte des glaces, l’augmentation en fréquence et intensité des événements climatiques aujourd’hui rares.

Ce rapport doit pousser nos dirigeants , notamment européens ,à accentuer ses efforts pour limiter les énergies fossiles dans les transports , le chauffage , l’élevage intensif , … . En France l’objectif devrait être au moins une diminution de 65% des gaz à effet de serre d’ici 2030.

En cohérence avec nos souhaits , nous devons tous changer nos comportements dans nos foyers , nos transports , notre manière de consommer , de se vêtir , de se chauffer pour limiter notre impact sur la Planète.